Au milieu du XVIème siècle, la prééminence de la République de Venise (1ère puissance économique d’Europe depuis près de 200 ans) est mise à mal par l’expansion des Turcs Ottomans dans le bassin méditerranéen et par la découverte des Amériques qui détournent le grand commerce international vers les ports de l’Atlantique (Lisbonne, Séville puis Amsterdam et Londres). Pour sauvegarder ses richesses, l’oligarchie patricienne de la République Sérénissime transfère ses investissements vers l’industrie et l’agriculture en développant ses domaines de la Vénétie intérieure (Les Terres Fermes), avant le lent déclin de « l’empire vénitien » qui s’amorce au début du XVIIème siècle.

L’exposé présente ces bouleversements successifs en s’appuyant sur l’exemple des MONZA, la plus importante famille noble de Dueville, la jumelle italienne de Tulle située au coeur de la Vénétie des villas de Palladio, à 60 km à l’ouest de Venise, où 44 Tullistes séjourneront du 7 au 12 juin 2017.

X