Recherche d’un jumelage avec la France, l’Espagne, la Belgique, l’Italie, l’Allemagne ou le Luxembourg.


Localisation

La commune de Ndoyène qui couvre une superficie totale de 201 km2, soit 1 2,29% de la

superficie totale de l’arrondissement de Darou Mousty, est limitée (cf. carte ci-dessus) :

– A l’est par la commune de Touba Mérina ;

– A l’ouest par les communes de Darou Marnane et de Sagata (arrondissement de Sagata) ;

– Au nord par la commune de Loro ;

– Au sud par la commune de Darou Mousty.

Le village de Ndoyène, Chef-lieu de la commune est situé à :

– 22 km de Darou Mousty, son chef-lieu d’arrondissement ;

– 50 km de Touba, sa capitale spirituelle ;

– 43 km de Kébémer, son chef-lieu de département ;

– 53 km de Louga, son chef-lieu de région.

 

  1. Profil historique

Le village de Ndoyène fut fondé vers 1600 par Massamba NDOYE et son frère N’Diagne

NDOYE en provenance de Djender (Thiès). Lors de l’exil, les frères rencontrent leurs neveux de la famille SOCK.

A cette époque on vivait que d’agriculture, de pêche, de chasse et de cueillette et le Damel du Cayor les exhorta de chasser pour survivre puisqu’ils ne savaient pas cultiver la terre. Au fil du temps Ndoyène s’agrandit et va même être divisé en 4 parties. Le village de Ndoyène fut érigé en canton en 1923 après l’éclatement de la province de Guet en 6 cantons et le premier chef de canton fut Ndagane NDOUR. L’histoire de Ndoyène prend une tournure importante en1976 puisqu’il est érigé en communauté rurale. Le P.C.R était choisi par consensus et le premier président fut Alhaji Malik NDOYE et ses successeurs furent Ibra Ndoye, Cheikh NDOYE, Isma NDOYE et Bathie NIASSE. Ndoyène est aujourd’hui érigé en commune suite à l’acte III de la décentralisation de 2013 et son premier maire élu est Modou NDOYE lors des élections locales de 2014.

 

  1. Milieu Physique

3.1. Le relief et les sols

Le relief est plat et la texture du sol est la même dans tout l’arrondissement de Darou Mousty.

Les sols sont de type Dior en majorité et Dior Deck dans certaines zones de cuvette et de basfonds.

Ils sont généralement pauvres et lessivés.

3.2. Le climat et la pluviométrie

Le climat est de type sahélien avec deux saisons : une saison sèche longue de huit (8) mois (d’octobre à mai) et une saison des pluies courte de quatre (4) mois (de juin à septembre).

Les températures varient de 22°C en saison froide à 39°C en saison chaude.

Le climat est caractérisé par trois (3) types de vents :

 L’alizé continental ponctué par des périodes d’harmattan (vents chaux et ses

poussières venant du Sahara) pendant six (6) mois (d’octobre à mars) ;

 L’alizé maritime chargé d’humidité et de fraîcheur souffle d’avril à juin ;

 La mousson fait son apparition entre juin et septembre pour accompagner la pluie.

3.3. Les ressources végétales et fauniques

La végétation frappée par un cycle de sécheresse (1972) est généralement composée d’épineux,

La strate arborée est dominée par des espèces sahéliennes comme Balanites aegyptiaca (soump), Acacia raddiana (seng), baobabs, kaïlcédrat, eucalyptus, fromagers (bentégné), Acacia albida (kad), Sclerocarya birrea (beer), ziziphus mauritiana (jujubier). Toutefois, quelques espèces soudano-sahéliennes comme Néocarya macrophylla (new), Tamarindus indica (tamarinier) et combretum glutinosum (ratt) sont observées. Dans les maisons, on note surtout la présence d’espèces introduites comme Azadiracta indica (nime), Mantalis et Prosopices juliflora (prosopis).

La strate arbustive est essentiellement composée de Guierra senegalensis (nguer), boscia senegalensis (ndiadam), euphorbia balsamifera (salane) et Anonas senegalensis (ndougor).

S’agissant de la strate herbacée, elle est nettement dominée par les espèces graminéennes comme aristida et Cenchrus biflorus (cram-cram).

De plus en plus rare avec la détérioration des habitats naturels, la faune sur le terroir communautaire. Elle est constituée essentiellement de reptiles tels que : les serpents varans, lézards, chacals, rats palmistes et de l’avifaune du reste quand même important avec des espèces comme les perdrix, tourterelles, mange-miles etc.

Contact : modou.1979@hotmail.fr (Modou NDOYE – Maire)